Sylvain Durain sur META TV jeudi 07 décembre à 21h

Sylvain Durain sera en direct jeudi 07 décembre à 21h pour parler de son prochain livre, avec comme objectif de valider son financement participatif. Ce dernier consiste à proposer à 200 personnes intéressées par ces thèmes de pré-commander leur ouvrage, qui sortira en septembre 2018.

Vous pouvez le soutenir, jusqu’au 8 décembre, en vous rendant sur le site ci-dessous :

Vous pouvez également soutenir son passage à META TV en vous rendant sur le Tipeee de Sylvain Durain, vous permettrez ainsi à l’auteur de se rendre à l’invitation média de META TV.

Rendez-vous sur le lien ci-dessous :

Pour préparer l’émission, vous pouvez visionner ces derniers passages dans différentes émissions :

4 Commentaires

  1. Novalis dit :

    Que ce soit à Méta TV ou sur TV libertés, les vidéos de vos apparitions ne sont toujours pas diffusées…

  2. Marc dit :

    Bonne année M. Durain.

    Je vous ayant écouté, intéressé, chez M. Tepa et Courtoisie. Pour poursuivre la réflexion, notamment autour du spirituel masqué par le psychologique ou le psychiatrique, je vous proposerais divers éléments.

    Intégrer l’opposition fondamentale d’orientation spirituelle selon que :
    – on est dirigé par la partie élevée de l’âme (esprit divin donc immortel, créé par Dieu pour chaque homme, qu’Il unit à la conception à l’esprit animal, celui transmis par les parents, comme pour tout être vivant, et qu’on appelle simplement « la vie »), dont la nature est de regarder vers Dieu, et sur laquelle le doigt de Dieu-Amour a inscrit la loi naturelle, qui sont ses commandements découlant de l’Amour, la boussole du bien et du mal.
    – on est dirigé par la partie basse, animale, de l’âme, et ses appétits charnels, les mêmes que ceux de babouins de documentaires et leurs calculs, aggravés par les capacités de l’intelligence. Cela donne l’homme-singe, ou la femme-guenon-prostituée, celle qui rêvait de héros ou de prince argenté, et cherche maintenant le mâle dominant chez l’étranger potentiellement violent « donc fort », médiatiquement promu.

    Plus précisément, notez que chez l’homme animalisé, l’âme empéchée de s’élever a une tristesse spirituelle (qui est un péché capital : « L’Acédie », éd. du Sel), qu’on appelle dépression. D’où contre la dépression, des stratégie d’évitement ou de combat comme gourmandise, activismes, procrastination, anorexie, suicide, étourdissements par drogues etc, crises « de la quarantaine » ou « démon de midi ». Puis comme se remplir et s’agiter charnellement ne résoud pas cette dépression : haine envers l’âme dont la tristesse spirituelle entrave la jouissance charnelle, haine de ce vers quoi l’âme tend : Dieu-Amour, la Vérité, la Vie, le bien, le beau etc.
    C’est l’homme devenant mauvais.
    C’est le défi en rivalité lancé par l’homme-singe à Dieu vu comme un grand concurrent, méprisé, car l’Amour semblant se laisser faire est jugé faiblesse, mais craint de par sa Puissance suspendue, d’où les transgressions pour marquer le défi de domination, etc (comme l’enfant-roi à la F. Dolto).
    C’est aussi les hommes esclaves de leur animalité exacerbée, conjurés dans des idéologies ou hérésies, qu’ils soient héritiers des socialistes hitlériens ou soviétiques, ou « financiaristes », écologistes, islamistes, ésotéristes.
    Là, il y a une échelle, un « curseur » : à un bout, il y a les manipulateurs conscients du mal et le dirigeant, et à l’autre bout les programmés, « zombifiés » par les propagandes.

    Plusieurs notions sur la Foi et les hommes, qui ont été abordées dans vos émissions, seraient grandement éclairées et enrichies en lisant « Leçon sur l’Epitre de Saint Paul aux Romains », donné par Maria Valtorta. C’est le sommet de cette OEuvre que je finis de lire. Si on a le temps et le courage, c’est encore mieux de tout lire dans l’ordre. Mais les gens sont pressés…

    Je n’ai jamais entendu dans la mouvance patriotique et catholique, aborder cette clef de compréhension basique et fondamentale. Si cela vous était possible et vous convenait, peut-être transmettriez-vous ce thème à vos co-intervenant sur Courtoisie ou ailleurs? Car vous n’êtes pas tous de même sensibilité : je n’imagine pas la douce Mlle Vota employer sur les prostituées au sens biblique, les mêmes mots crûs et durs que d’autres. Cela vous rend complémentaires, auprès de publics variés.

    Secondairement, à la moulinette de votre analyse sur la matriarcat, je vous propose de passer l’Iliade et l’Odyssée, par exemple sur l’aspect des vierges ayant des enfants « fils d’Arès » ou « fils de Zeus » (inceste, viol ou cocufiage digérés?), les relations sociales, femmes biens meubles, amazones etc.

    A votre service pour plus de précisions.
    Cordialement.

  3. Sylvain dit :

    Cher Monsieur,

    tout d’abord merci d’avoir pris le temps de m’envoyer votre analyse et vos conseils de lecture. Le livre que vous citez « Leçon sur l’Epitre de Saint Paul aux Romains » fait partie de mes prochaines lectures, j’espère pouvoir m’y mettre avant le printemps.

    Concernant l’Iliade et l’Odyssée, la mythologie grecque, cela aura une bonne place dans mon livre, mais il est impossible de tout dire lors des passages médiatiques. Je crois en avoir légèrement parlé lors de mon dernier passage le 4 janvier dernier, mais tout cela est trop rapide j’en suis bien conscient. Rien ne remplace l’écriture.

    Vos analyses du début me semblent tout à fait pertinente, et je suis ravi de rencontrer au fil des messages des personnes conscientes de ce que j’appelle « le troisième niveau » est en réalité le plus important.

    Un grand merci pour vos encouragements, n’hésitez pas à développer certains points sur cela vous semble nécessaire, d’autres personnes pourraient en profiter en visitant ce site.

    Amitiés,

    Sylvain

Laissez un commentaire

 
www.sylvaindurain.fr