Entretien pour « Talibés, esclaves modernes »

Entretien avec un directeur musulman d’une école chrétienne pour le documentaire « Talibés esclaves modernes. »

« Je réponds au nom de TANKARI GANDA, instituteur à la retraite de grade B1-12 (Instituteur hors classe) au Bénin. J’ai exercé le métier d’instituteur dans l’administration publique proche de 1977 à 2010. Je suis militant d’une sensibilité politique proche du Président du Bénin, le Docteur YAVI BONI. Depuis le 15 janvier 2011 j’assure la direction du Complexe Protestant « La cité de Malanville. »

 Pour une réconciliation

« Ma confession religieuse est l’islam. La vie et la coexistence avec les Chrétiens se déroulent dans de bonnes conditions malgré quelques poches de fanatisme car chacun est conscient de l’unicité de Dieu. Cette bonne ambiance est marquée surtout entre les intellectuels par une invitation mutuelle entre les Chrétiens et les Musulmans lors des fêtes musulmanes et chrétiennes.

Les Talibés sont des enfants dont l’âge est compris entre 3 et 17 ans et qui sont confiés aux marabouts communément appelés « Alpha » en vue d’apprendre à déchiffrer le Coran car selon moi beaucoup lisent sans comprendre le message. Ainsi, 20 à 30 sont confiés à un seul Alpha aux moyens de subsistances très maigres qui se trouvent incapables d’assouvir aux besoins nutritionnels, sanitaires, vestimentaires et surtout d’éducation. Certains Alpha exigent une somme que le Talibé soit ramener à la fin de la journée. Ainsi, sur instruction des Alphas, les talibés n’ont qu’un seul recours : la mendicité surtout dans les milieux publics comme les restaurants pour s’accaparer des restes de repas. Ils sont alors soumis à la délinquance, le vol, le vandalisme et des maladies qui leur donnent souvent la mort puisque le secours n’est pas immédiat.

Leur quotidien est marqué donc par la mendicité, le colportage, le ramassage du bois à vendre à longueur de journée et l’apprentissage du Coran la nuit groupés autour du feu de bois qui leur sert d’éclairage.

Mais l’Islam ne prône pas cela. Ce mouvement s’assimile davantage à un mouvement sectaire car, parfois, les talibés reçoivent de faux renseignements de certains Alphas mal informés ou qui appliquent à dessein les vertus éthiques, philosophiques, humanitaires, morales et sociales du Coran. Cela les pousse à désobéir aux libertés du voisinage et surtout des non-musulmans. »

Les solutions

« Plusieurs solutions peuvent aider à combattre ce phénomène qui gangrène l’épanouissement de ces enfants.

Au plan social, il s’agit de créer des organisations non gouvernementales dont la compétence sera de sensibiliser les droits des enfants aux parents afin qu’ils ne confient plus leurs enfants à ces marabouts qui ne leur donnent aucune éducation.

Au plan pédagogique, il faut intégrer l’apprentissage du Coran dans le système éducatif national à travers la création des écoles franco-arabes notamment dans les localités musulmanes.

Au niveau religieux, il urge aux docteurs islamiques et savants de cette religion à une bonne organisation du système d’apprentissage du Coran en prêchant le bienfondé de leur religion tout en respectant les Chrétiens, païens et animistes en vue d’un cadre de vie paisible et développé.

Les talibés sont la conséquence d’une enfance privée de ses droits et cela interpelle la conscience de tout un chacun dans les religions où ce phénomène s’observe. »

Propos recueillis en Mars 2012. Vous pouvez découvrir le web-documentaire dans son intégralité ici.

Laissez un commentaire

 
www.sylvaindurain.fr